Prévention des déchets


Dans l’esprit du Grenelle de l’Environnement, et sans attendre l’obligation faite aux collectivités, le SIETOM s’est engagé volontairement en janvier 2011 dans l’élaboration d’un Programme Local de Prévention des déchets.

Fort du bilan présenté début 2016 (réduction estimée à 11,5 % pour un objectif contractuel de 7 %), le SIETOM s’engage à l’automne 2017 dans une nouvelle réflexion pour péréniser son engagement.

 

Concrètement en quoi consiste l’action du SIETOM  ?

Le SIETOM informe, incite et initie des actions de prévention des déchets auprès de ses habitants par le biais de sa communication et avec l’appui des acteurs du territoire.

Quelles sont les grandes lignes directrices de communication ?

  • Sensibilisation des publics à la prévention (animations lors de manifestations, animations scolaires…)
  • Eco-exemplarité
  • Actions emblématiques nationales (compostage, stop pub…)
  • Actions d’évitement de la production des déchets (couches lavables, coupe menstruelle, éco-manifestations…)
  • Prévention des déchets d’entreprises (commerces, entreprises, grandes surfaces)

Pourquoi la prévention reste t-elle toujours prioritaire ?

Nos modes de consommation nous conduisent à générer en moyenne 539 kg de déchets / an / habitant (référence rapport annuel année 2016)

  • Moins de déchets à collecter et à traiter, c’est moins d’euros à dépenser
  • Nos ressources naturelles ne sont pas inépuisables
Voici ce qu’il faut en ressources naturelles pour la fabrication de :

kilos

Une brosse à dent

kilos


Une puce électronique

kilos

Un téléphone portable

kilos


Un ordinateur